Hommage à Huguette Dreyfus

HUGUETTE DREYFUS (1928-2016)
Huguette Dreyfus cette grande dame du clavecin vient de nous quitter ! Beaucoup d'hommages lui sont rendus et bien sûr je me joins à tous ceux qui l'ont aimé !

J'ai la chance d'être de sa génération, son aînée de quatre ans et je l'ai connu à l'époque de la découverte de l'art de toucher le clavecin !!! Toutes les deux élèves de Norbert Dufourcq vers 1947 nous avons rencontré une jeune élève, Jacqueline Masson, qui nous parlait du grand claveciniste italien Ruggero Gerlin qui proposait des stages à Sienne pendant les mois d'été. Et elle nous a fortement conseillé d'y aller. Inscription facile, bourses du ministère de la culture, installation confortable : le comte Guido Chigi Saracini ouvrait son palais à la musique.

Les cours de Gerlin étaient passionnants et il a très vite remarqué le "toucher" d'Huguette, sa jolie petite main ronde comme il disait et nous la montrait en exemple. Nous avons commencé par les Inventions à 2 et 3 voix de Bach et Huguette jouait avec tant de facilité, tant de couleurs dans l'expression et le phrasé ! Cela mettait Gerlin au comble de la joie. Il nous la citait toujours en exemple et c'était un exemple ! Il ne s'est pas contenté des Inventions… très vite Scarlatti etc... quelle école pour nous !!! Le comte proposait souvent des soirées musicales et Huguette était l'élève préférée et a toujours été présente ! Elle avait une soif de musique, était insatiable et le clavecin était vraiment "son" instrument. Elle était déjà une grande claveciniste !!!

Anne-Marie Beckensteiner-Paillard
Saint-Malo, juin 2016
Huguette Dreyfus